Monday Report

Economie

Semaine très pauvre en statistiques américaines avec seulement l’ISM des services de juin à commenter. Il recule plus qu’attendu, de 64 à 60.1, mais demeure à un niveau élevé. Dans la zone euro, l’indice de confiance des investisseurs Sentix poursuit son redressement, de 28.1 à 29.8 en juillet alors que le ZEW chute, le même mois, de 81.3 à 61.2. Les ventes de détail de mai progressent en ligne avec les attentes (+4.6% m/m et +9% a/a). Enfin en Chine, pour contrer le ralentissement (PMI des services de Caixin qui recule de 55.1 à 50.3), la PBoC a réduit les réserves obligatoires des banques de 12.5% à 12%.

Climat

Dans le cadre de sa revue stratégique, la BCE s’est engagée à intégrer de façon plus systématique le changement climatique dans sa politique monétaire, notamment pour les achats de titres d’entreprises. L’institution vise notamment «une allocation efficace des ressources», se dote d’un Centre du changement climatique et prévoit d’accroître ses capacités d’analyse, en particulier sur la modélisation macroéconomique, les mécanismes de transmission et l’évaluation des risques.

Marchés

Les craintes de nouvelles restrictions liées à la pandémie affectent plus les actions émergentes (-2.6%) et le Japon (-2.9%) que les autres marchés développés (MSCI Monde: +0.3%) ou le cuivre (+1.4%). L’or profite (+1.4%) du recul des taux souverains et de la stabilisation du dollar (dollar index: -0.1%). À suivre cette semaine: indices des prix à la consommation et à la production, indicateurs avancés de la Fed de Philadelphie et de l’Empire manufacturing (NY), production industrielle, ventes de détail et confiance des ménages (Univ. du Michigan) aux États-Unis; production industrielle, balance commerciale et nouvelles immatriculations dans la zone euro; balance commerciale, PIB du T2, ventes de détail, investissements et production industrielle en Chine.

Marché suisse

A suivre cette semaine: statistiques trafic juin (Flughafen Zürich) et indices des prix à la production et à l’importation juin (OFS). Sinon, les sociétés suivantes publieront des chiffres/résultats S1’21: Bossard, Rieter, Barry Callebaut, DKSH, Partners Group (actifs sous gestion), Ems-Chemie et Richemont.

Actions

3M (entrée Core Holdings US) est un conglomérat avec un portefeuille de plus de 60 000 produits. C’est une entreprise peu risquée de par son activité diversifiée. Un nouveau management est arrivé en 2018 dans le but de renforcer la croissance par une intensité de R&D accrue et d’exploiter les «megatrends».
EPIROC (entrée Core Holdings EU) est un leader de l’équipement minier sous-terrain. Cette entreprise fait preuve d’excellence opérationnelle avec une marge élevée et résiliente. L’hypothèse d’un cycle d’investissement s’accélérant dans l’industrie minière se reflète à travers un taux de croissance plus élevé que le consensus dans notre valorisation.
SANDVIK (entrée Core Holdings EU) est le 2e acteur de l’équipement minier sous-terrain. L’hypothèse de cycle d’investissement minier lui est par conséquent transposable. Les autres activités de l’entreprise (hors équipement minier) ne sont que faiblement valorisées, une connotation «Value» y est donc associée.
TELADOC (entrée en Satellite US – profil de risque élevé): en tant que pionnière, Teladoc est bien positionnée pour profiter de l’expansion de la télémédecine. Des incertitudes demeurent sur la rapidité d’expansion du marché sous-jacent mais la tendance est en place et le potentiel est significatif à long terme. La correction du titre, depuis son plus haut atteint en février (-45%), offre une opportunité pour se positionner.

Obligations

Les taux baissent pour la 2e semaine consécutive sur fond de craintes liées au variant delta, de ralentissement du crédit chinois et d’éléments plus techniques, avec notamment un faible niveau d’émissions du Trésor Américain. Aux US, le taux 10Y s’établit à 1.36% (-6pb) tandis qu’en Europe le Bund 10Y baisse de 6pb à -0.29%. Côté crédit, les spreads HY se sont modérément écartés en Europe (+5pb) et aux US (+3pb). Sur l’Investment Grade, les spreads sont restés stables en Europe avec néanmoins une surperformance des spreads du segment Hybride (-3pb).

Sentiment des traders

Bourse
Après une semaine nerveuse sur les marchés actions et une baisse significative des rendements US, les indices commençaient dans le vert ce matin. La saison des résultats s’ouvre avec les bancaires US à partir de mardi et du côté macro, on aura CPI, PPI, production industrielle et ventes de détail. Nous restons confiants.
Devises
La baisse des taux US 10ans la semaine dernière a freiné le $ contre les principales devises: £/$ 1.3890, €/$ 1.1870, $/CHF 0.9145. La fourchette €/$ 1.1720-1.1940 reste d’actualité. La correction des marchés actions en Europe a profité à notre CHF qui s’est raffermi à €/CHF 1.0858, une cassure du sup. €/CHF 1.0830 ouvrirait la voie en direction de €/CHF 1.0760. L’oz d’or est à 1801 $/oz.

Graphique du jour

Performance

Ce document a été produit uniquement à des fins d’information générale et est exclusivement fourni par Bordier & Cie SCmA dans le cadre d’une relation contractuelle existante avec le destinataire qui le reçoit. Les vues et opinions exprimées sont celles de Bordier & Cie SCmA. Son contenu ne peut être reproduit ou redistribué par des personnes non autorisées. Toute reproduction ou diffusion non autorisée de ce document engagera la responsabilité de l’utilisateur et sera susceptible d’entraîner des poursuites. Les éléments qui y figurent sont fournis à titre informatif et ne constituent en aucun cas une recommandation en matière d’investissement ou un conseil juridique ou fiscal fournis à des tiers. Par ailleurs, il est souligné que les dispositions de notre page d’informations légales sont entièrement applicables à ce document, notamment les dispositions relatives aux limitations liées aux différentes lois et réglementations nationales. Ainsi, la Banque Bordier ne fournit aucun service d’investissement ni de conseil à des «US Persons» telles que définies par la réglementation de la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC). En outre, l’information figurant sur notre site Internet – y compris le présent document – ne s’adresse en aucun cas à de telles personnes ou entités.