Monday Report

Economie

Les statistiques publiées aux Etats-Unis ont déçu. La hausse des prix s’est révélée bien plus élevée qu’attendu (+1% m/m; +8.6% a/a) et le pic en taux annuel est repoussé dans le temps. Cette évolution pénalise la confiance des ménages comme le montre l’indicateur de l’Univ. du Michigan qui chute de 58.4 à 50.2 en juin. De même, les demandes de prêts hypothécaires s’effondrent de plus de 20% sur un an. Dans la zone euro, le PIB du T1 a été légèrement révisé à la hausse (+0.6% t/t et +5.4% a/a). En Chine, le PMI des services rebondit de 36.2 à 41.4 en mai, moins qu’espéré. Le dynamisme des exportations (+16.9% a/a) et les importations (+4.1% a/a) surprend agréablement, tout comme la progression des agrégats monétaires (M0: +13.5% a/a) en mai.

Climat

Le Parlement européen a voté la fin de la vente de voitures neuves essence, diesel et hybrides en 2035. L’UE rejoint la Norvège, qui l’imposera dès 2025, ainsi que le Royaume-Uni, la Suède, l’Irlande, le Danemark et les Pays-Bas (2030). La réforme du marché du carbone, qui vise à supprimer les quotas d’émissions de CO2 gratuits pour les industries fortement émettrices en échange d’une taxe carbone aux frontières de l’UE, n’a en revanche pas été votée.

Marchés

Semaine « risk off » sur les marchés. Les mauvais chiffres sur l’inflation US et le changement de cap de la BCE font remonter les taux souverains à 10 ans (US: +22pb; EUR: +24pb; CHF: +14pb), reculer les actions (US: -5.1%; Europe: -4%; EM: -0.6%) et s’écarter les spreads de crédit. La hausse des spreads de la périphérie européenne pénalise l’EUR et bénéficie à l’USD (dollar index: +2%). L’or est stable alors que les prix du pétrole (+1.8%) poursuivent leur hausse. A suivre cette semaine: confiance des PME (NFIB index) et des promoteurs immobilier (NAHB), ventes de détail, mises en chantier, réunion de la Fed et production industrielle aux Etats-Unis; indice de confiance ZEW et production industrielle en zone Euro; production industrielle, ventes de détail et investissements en Chine.

Marché suisse

A suivre cette semaine: statistiques passagers/trafic mai (Flughafen Zürich), prix production-importation mai (OFS), rapport sur la stabilité financière, statistiques bancaires et appréciation de la politique monétaire (BNS). Les sociétés suivantes publieront des chiffres: Axpo (résultats S1), Clariant (résultats T1).

Actions

ACCOR (Satellite): les Revpars progresseraient de +243% en France (30% du CA/25% de l’EBIT groupe) en mai malgré une base de comparaison élevée (mai 2021: +412%). La levée des restrictions, la forte reprise des voyages et une activité économique soutenue ont joué à plein, les mois à venir s’annoncent prometteurs.
APPLE (Core Holding) a tenu la semaine passée sa conférence WWDC avec l’introduction d’iOS 16, iPadOS 16, macOS 13 Ventura, watchOS 9 et la nouvelle puce M2. Apple entre également dans le BuyNow PayLater (BNPL) dès cet automne, ce qui permettra aux clients des USA de payer leurs achats en ligne et in-app avec un paiement différé sur six semaines (sans intérêt ni frais). Pas de nouveauté sur les casques de réalité virtuelle ou sur la réalité augmentée (probablement pour 2023).
DSM (entrée en Satellite): en annonçant la cession de sa division Matériaux et sa fusion avec Firmenich, DSM finalise son recentrage dans les ingrédients. Le profil de croissance sera parmi les plus attrayants du secteur et profitera de l’externalisation de EUR 350mio de synergies, avec une hausse du CA de 5-7% et une progression de la marge EBITDA vers 22-23% d’ici 2026.
ING (Satellite) a annoncé des objectifs à horizon 2025 lors de sa journée investisseurs. Avec une croissance annualisée de 3%, un coefficient d’exploitation de 50-52%, un ROE de 12% et un CET1 de 12.5% les perspectives ne sont pas très éloignées du consensus actuel mais elles restent très robustes.

Obligations

Aux US, la semaine fut marquée par l’inflation de mai ressortie bien au-dessus des attentes (1% m/m vs 0.7% attendu). Les taux ont fortement réagi (2 ans +41pb/10 ans +22pb) et le marché s’attend désormais à 50pb de hausse lors de chacune des 3 prochaines réunions de la FED. En Europe, la BCE a confirmé son intention de resserrer sa politique monétaire dès juillet. Les spreads périphériques se sont fortement écartés (Italie 10 ans +36pb), les investisseurs souhaitant plus de détails pour contenir le risque de fragmentation.

Sentiment des traders

Bourse
La semaine s’annonce du même acabit que la fin de la précédente, avec comme seule préoccupation l’inflation et la réunion du FOMC mercredi: bien que 50pbs soient attendus, de plus en plus de voix s’attendent à une hausse de 75pbs pour contrer la montée des prix. Dans ce contexte, la glissade entamée jeudi passé pourrait bien se prolonger encore quelques jours.
Devises
L’aversion au risque et les spéculations des cambistes à propos du rythme de hausse de la FED (+0.50%/+0.75%) font plonger l’€/$ 1.0480, un test du support €/$ 1.0340 est possible, la résistance 1.0788 reste valide. Nous restons haussier sur le $/CHF 0.9910, prochaine rés. 1.0066, sup. 0.9760. Notre CHF se raffermit à €/CHF 1.0380, sup. 1.0219, rés. 1.0550. L’once d’or est à 1861 $, sup. 1825 $/oz, rés. 1920 $/oz.

Graphique du jour

Performance

Ce document a été produit uniquement à des fins d’information générale et est exclusivement fourni par Bordier & Cie SCmA dans le cadre d’une relation contractuelle existante avec le destinataire qui le reçoit. Les vues et opinions exprimées sont celles de Bordier & Cie SCmA. Son contenu ne peut être reproduit ou redistribué par des personnes non autorisées. Toute reproduction ou diffusion non autorisée de ce document engagera la responsabilité de l’utilisateur et sera susceptible d’entraîner des poursuites. Les éléments qui y figurent sont fournis à titre informatif et ne constituent en aucun cas une recommandation en matière d’investissement ou un conseil juridique ou fiscal fournis à des tiers. Par ailleurs, il est souligné que les dispositions de notre page d’informations légales sont entièrement applicables à ce document, notamment les dispositions relatives aux limitations liées aux différentes lois et réglementations nationales. Ainsi, la Banque Bordier ne fournit aucun service d’investissement ni de conseil à des «US Persons» telles que définies par la réglementation de la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC). En outre, l’information figurant sur notre site Internet – y compris le présent document – ne s’adresse en aucun cas à de telles personnes ou entités.
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Dernières actualités

Lisez le dernier rapport hebdomadaire sur les secteurs financiers et les …
Retrouvez la chronique prévoyance d’Alexandre Genet, parue dans le journal La …
Lisez le dernier rapport hebdomadaire sur les secteurs financiers et les …
Revivez cette première mondiale en vidéo, 18 juin 2022.

Veuillez sélectionner votre localisation et votre langue ci-dessous. Si votre localisation n'est pas répertoriée, veuillez sélectionner "International".

Files