Monday Report

Economie

Aux Etats-Unis, les statistiques publiées sont en demi-teinte. L’indicateur avancé de la région de NYC, l’Empire Manufacturing, s’effondre de 10.8 à -31.8 en mai. Les ventes de détail déçoivent également en avril en ne progressant que de 0.4% m/m (+0.8% m/m attendu) après la contraction du mois précédent (-0.7% m/m). La production industrielle rebondit plus qu’attendu en avril (+0.5% m/m) tout comme la confiance des promoteurs immobiliers NAHB en mai (de 45 à 50). Dans la zone euro, la contraction de la production industrielle (-4.1% m/m ; -1.4% a/a) est plus forte qu’escompté en mars et la confiance économique ZEW recule en mai (de 6.4 à -9.4). En Chine, la production industrielle (+5.6% a/a), les ventes de détail (+18.4% a/a) et les investissements (+4.7% a/a) ont déçu en avril.

Limites planétaires

Le ministre Français de la Transition écologique lance une consultation publique relative à l’adaptation du pays dans un scenario de réchauffement de 4°C en 2100 par rapport à l’ère préindustrielle. Le plan précédent, datant de 2011 et révisé en 2018, considérait un scenario à +2°C. Le scenario à +4°C en France est dorénavant considéré comme central et induirait c. 90 nuits tropicales par an, la disparition des glaciers et des pénuries d’eau mettant l’agriculture en tension, notamment.

Marchés

Le ton positif des négociations en cours au sujet du relèvement du plafond de la dette américaine a poussé les actions à la hausse (US : +1.6% ; Europe : +0.7% ; émergents : +0.5%). Les déclarations plutôt « hawkish » d’officiels de la Fed ont fait fortement remonter les taux souverains à 10 ans (USD : +25pb ; EUR : +15pb ; CHF : +6pb). Le dollar américain s’apprécie (dollar index : +0.5%), pénalisant l’or (-2.1%). Le prix du baril rebondit de 2%. À suivre cette semaine : PMI manufacturier et des services, « minutes » de la Fed, indicateurs économiques avancés (Fed de Richmond, Fed de Chicago, Fed de Kansas City), commandes de biens durables et déflateur PCE aux États-Unis ; confiance des ménages, PMI manufacturier et des services dans la zone euro ; taux d’emprunt à 1 et 5 ans en Chine.

Marché suisse

A suivre cette semaine: production industrielle au 1er trimestre​ (OFS), dépenses de consommation T1 (OFS) et baromètre de l'emploi au 1er trimestre​ (OFS). Sinon, les sociétés suivantes publieront des chiffres: Julius Bär, Epic, Varia US, Ypsomed et Lem.

Actions

APPLE (Core Holdings) a restreint l’utilisation de ChatGPT et d’autres outils d’intelligence artificielle externes pour ses employés, par crainte de fuites de données. En addition, le WSJ rapporte qu’Apple chercherait à développer une technologie similaire en interne.
EURONEXT sort de notre liste Satellites. Le groupe semble en panne de croissance, avec des perspectives maussades dès le T2. L’acquisition (finalement avortée) de Allfunds – dont le caractère stratégique nous échappait – nous fait craindre un flottement dans la stratégie. Le titre a gagné 33% depuis la recommandation en février 2018 et surperformé son secteur de 15%.
RYANAIR (Satellite) a publié un trafic annuel en hausse de 74% pour l’exercice 2022-23, clos au 31 mars et retrouve des résultats positifs, à 0.56 miaEUR contre une perte de 1.45 miaEUR en 2021-22.
Dans le secteur des ingrédients, cf DSM-Firmenich (Satellite), GIVAUDAN (Conviction suisse), SYMRISE (Core Holding): Givaudan, Croda et IFF ont signalé lors de meetings Investisseurs que les volumes et la visibilité restaient faibles au T2, toujours impactés par le déstockage. Une amélioration est attendue au 2S-23, qui sera aidée notamment par une base de comparaison plus favorable.

Obligations

Aux US, les inscriptions au chômage étaient inférieures au consensus (242k vs 251k attendu) et les discussions concernant le plafond de la dette semblaient avancer dans le bon sens. Dans ce contexte, les taux se sont redressés (2Y +28pb / 10Y +25pb) et le marché escompte moins de baisse de taux pour 2023 (50bps vs 70bps). En Europe, les taux ont eu une évolution similaire (Bund 10Y +15pb / BTP 10Y +8pb), et plusieurs gouverneurs ont tenu des discours « hawkish ». Sur le crédit, les spreads étaient mixtes en Europe (IG +2pb/HY -15pb) et aux US (IG -2pb/HY +8pb). Nous sommes à l’achat sur les nouvelles émissions EDF, émises avec une prime attractive ($5Y @5.5%, $10Y @6.2%, $30Y @6.9%).

Sentiment des traders

Bourse
Les discussions sur le relèvement du plafond de la dette US, déjà d’actualité ces dernières semaines, seront suivies de près alors que les risques d’un défaut se rapprochent dangereusement. Cela devrait occulter les chiffres macro attendus (ventes immobilières, minutes du FOMC, PIB…) et amener un peu de volatilité sur les marchés au gré des communiqués. La prudence est de mise.
Devises
L’impasse sur les négociations du plafond de la dette US sera la préoccupation des cambistes cette semaine. Ceci pourrait freiner  le rebond du $: €/$ 1.0810 $/chf 0.8983, nous anticipons les fourchettes suivantes: €/$ 1.0713–1.0935 $/CHF 0.8820-0.9120. Le CHF se renforce €/CHF 0.9712, un test du support €/CHF 0.9643 est possible, res. 0.9880. La £ consolide à £/$ 1.2415 sup. 1.2274 res 1.2680. L’oz d’or est en baisse à 1974 $/oz sup 1944 res 2048.

Graphique du jour

Performance

Ce document a été produit uniquement à des fins d’information générale et est exclusivement fourni par Bordier & Cie SCmA dans le cadre d’une relation contractuelle existante avec le destinataire qui le reçoit. Les vues et opinions exprimées sont celles de Bordier & Cie SCmA. Son contenu ne peut être reproduit ou redistribué par des personnes non autorisées. Toute reproduction ou diffusion non autorisée de ce document engagera la responsabilité de l’utilisateur et sera susceptible d’entraîner des poursuites. Les éléments qui y figurent sont fournis à titre informatif et ne constituent en aucun cas une recommandation en matière d’investissement ou un conseil juridique ou fiscal fournis à des tiers. Par ailleurs, il est souligné que les dispositions de notre page d’informations légales sont entièrement applicables à ce document, notamment les dispositions relatives aux limitations liées aux différentes lois et réglementations nationales. Ainsi, la Banque Bordier ne fournit aucun service d’investissement ni de conseil à des «US Persons» telles que définies par la réglementation de la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC). En outre, l’information figurant sur notre site Internet – y compris le présent document – ne s’adresse en aucun cas à de telles personnes ou entités.

"*" indicates required fields

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Dernières actualités

Lisez le dernier rapport hebdomadaire sur les secteurs financiers et les …
Retrouvez la chronique prévoyance d’Alexandre Genet, parue dans le journal La …
Retrouvez la chronique prévoyance d’Alexandre Genet, parue dans le journal La …
Lisez le dernier rapport hebdomadaire sur les secteurs financiers et les …

Veuillez confirmer votre profil

Veuillez sélectionner votre localisation et votre langue ci-dessous. Si votre localisation n'est pas répertoriée, veuillez sélectionner "International".

PDFs