Depuis décembre 2014, le géant des matériaux de construction veut prendre le contrôle du chimiste suisse Sika. Mais la proie résiste et son dirigeant a réaffirmé, le 20 septembre, qu’il démissionnerait en cas de rachat par Saint Gobain

 

 

Acheter :

Eric Franceschini, directeur de la gestion de Bordier & Cie (France) :

Premier argument pour passer à l’achat sur Saint Gobain : son bénéfice par action devrait croître de 2.20 EUR en 2015 à 2.80 EUR en 2018.

La profitabilité est en effet en hausse : les résultats du premier semestre sont supérieurs aux attentes, et ceux du second sont attendus en augmentation grâce à la hausse du profit opérationnel et à la baisse des frais financiers .

Cliquez ici pour l’article complet du magazine Challenges, en pdf