Portrait de Christophe Burtin, Directeur Général de Bordier & Cie (France) 

 

Qu’est-ce qui distingue Bordier & Cie (France) ?

Bordier et Cie (France) est la filiale de Bordier & Cie, Banquier Privé genevois qui a la particularité d’avoir conservé ce statut qui suppose une responsabilité illimitée des associés. Ses associés, dirigeants opérationnels, sont au nombre de trois aujourd’hui dont Grégoire et Evrard Bordier, qui représentent la 5ème génération des fondateurs de la banque en 1844. Notre groupe est encore très marqué par cette culture familiale et entrepreneuriale. Nous gérons globalement 11 milliards d’euros dans 5 pays, avec une présence internationale sur des places incontournables que sont Genève, Zurich, Londres, Singapour et Paris. L’implantation en France date de 2006. Après avoir étudié l’idée d’une acquisition, le groupe a préféré créer une structure ex nihilo et la développer de façon saine et cohérente dans la durée. Nous sommes aujourd’hui 15 personnes et gérons 500M€, essentiellement en gestion sous mandat
(comptes titres, et contrats d’assurance-vie en France et au Luxembourg) pour une clientèle très
majoritairement française, résidant en France ou à l’étranger. Notre gestion financière se distingue
elle aussi par une grande indépendance, aidée en cela par une équipe d’analystes actions et crédit
buy-side basée à Genève, qui a développé une méthode d’analyse très poussée. Nous continuons
de gérer beaucoup en direct sur des titres vifs et laissons une large ouverture aux fonds de nos confrères. Nous ne gérons qu’un seul fonds ouvert, SINVAL, un OPC diversifié flexible investi
de 0à 60% en actions. En complément, nous offrons un service d’ingénierie patrimoniale.

 

Quels sont vos axes et stratégies d’investissement ?

Nous souhaitons capitaliser sur nos points forts et ce qui fait notre singularité : l’indépendance
capitalistique et la vision stratégique à long terme d’un groupe spécialiste de la gestion de fortune, capable d’accompagner des familles dans un cadre international, et de faire preuve d’une grande réactivité. Notre développement est principalement le fruit des recommandations de nos clients et de nos partenaires prescripteurs qui sont séduits par une gestion de portefeuilles transparente qui
a fait ses preuves ces 8 dernières années, et un conseil juridique et fiscal pointu. En parallèle, nous pensons avoir certains atouts pour être davantage présents auprès des Family-Offices lors des appels d’offres. Enfin, plusieurs banquiers privés nous rejoindront très bientôt et renforceront notre présence commerciale.

Après près de 20 années dans la gestion, votre bilan, retour d’expérience et vision sur le Métier ?

La gestion privée a énormément changé depuis la fin des années 1990.Elle s’est beaucoup professionnalisée. MiF2,l’intensification continue des exigences du régulateur, les taux très bas, vont continuer d’exercer une pression sur nos business models ces prochaines années. Les seuils de rentabilité s’élèvent mais des acteurs de petite ou moyenne taille très performants et spécialisés continueront d’avoir toute leur place aux côtés des grands généralistes qui n’ont pas d’autre choix que de développer des offres très formatées. Le poids de la marque reste important auprès des clients privés mais il diminue au profit de la performance, de la transparence et de la réactivité.

Pourquoi avez-vous choisi CM-CIC Market Solutions comme l’un de vos teneurs de comptes ?

CM-CIC est notre principal teneur de comptes et est également dépositaire et valorisateur de
nos OPC. Nous apprécions le professionnalisme et la stabilité des équipes et le fait que CM-CIC
continue d’investir pour améliorer son offre et ses outils. L’ouverture aux contrats d’assurancevie luxembourgeois et le développement en cours d’une offre de crédit sont des bons points.

Cliquez ici pour lire l’article complet du Mag’